Sénégal FM dans votre langue

Création de ONG Médecins sans frontières (Djola)

Médecins sans frontières (MSF) est une organisation non gouvernementale (ONG) médicale humanitaire internationale d’origine française fondée en 1971 à Paris . Elle porte assistance à des populations dont la vie ou la santé sont menacées, en cas de conflits armés, d’épidémies, de pandémies, de catastrophes naturelles ou d’exclusion des soins. Son Bureau international siège à Genève (Suisse). En 2019, l’ONG était active dans plus de 70 pays avec plus de 65 000 personnes sur le terrain1. Elle a reçu le prix Nobel de la paix en 19992.

En 1982, Claude Malhuret et Rony Brauman, devenu président de l’organisation en 1982, ont accru l’indépendance financière de l’organisation en introduisant la collecte de fonds par courrier pour mieux collecter les dons. Les années 1980 marquent pour MSF une décennie d’internationalisation puisque sont successivement créées des sections opérationnelles après la France (1971) vient la Belgique (1980), la Suisse (1981), les Pays-Bas (1984) et l’Espagne (1986). MSF-Luxembourg a été la première section de soutien, créée en 1986. Ces années ont également été les années de professionnalisation notamment dans le domaine de la logistique, sous l’impulsion de Jacques Pinel. Les premiers kits font alors leur apparition, avec les protocoles et les listes de médicaments essentiels. Médecins Sans Frontières France crée sa centrale d’approvisionnement, MSF Logistique basé à Narbonne puis à Lézignan-Corbières.

En décembre 1979, après l’invasion de l’Afghanistan par l’armée soviétique, des missions sur le terrain ont été immédiatement mises en place pour fournir une aide médicale aux moudjahidines, et en février 1980, MSF dénonce publiquement les Khmers rouges.

En 1984, MSF ouvre des programmes médicaux au Nord de l’Éthiopie en proie à une famine de grande ampleur qui suscite une mobilisation planétaire et un déferlement de l’aide. Mais cette aide est en partie détournée par le régime éthiopien et utilisée pour transférer de force des populations des hauts-plateaux arides et rebelles du Nord vers les plaines plus fertiles et plus contrôlables du Sud du pays. À plusieurs reprises, les équipes MSF se voient interdire de soigner certaines catégories de populations, de distribuer des couvertures et sont témoins des rafles opérées par l’armée éthiopienne parmi la population des camps. En octobre 1985, après avoir essuyé plusieurs refus d’autorisation pour l’ouverture d’un centre de nutrition thérapeutique à Kelala, qui aurait évité la mort de plusieurs milliers d’enfants, MSF France dénonce publiquement ce refus, l’utilisation de l’aide internationale pour les transferts forcés de population et les conditions désastreuses dans lesquelles se déroulent ces transferts. MSF est expulsée du pays en 1985.

En 1986, MSF crée Epicentre, entité spécialisée dans l’expertise épidémiologique aux opérations de MSF sur le terrain. Les projets de recherche menés par Epicentre ont pour objectif de faire des recommandations médicales appropriées ou d’analyser des programmes mis en œuvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

code

Publications liées

Actualités

L'info en continu sur SENEGAL FM 103.1
Ecouter en direct