Sénégal FM dans votre langue

Le président Macky Sall interpelé sur les scandales et conflits fonciers

La question des conflits fonciers était au cœur de la rentrée des Cours et tribunaux qui s’est tenue ce mardi 18 janvier 2022 autour du thème : « justice et conflits fonciers : application de la loi sur le domaine national »

Les présidents des tribunaux ont saisi cette opportunité pour interpeller le président de la République sur la nécessité de trouver des solutions face aux nombreux scandales et conflits fonciers qui secouent le pays depuis des années.

Selon Mme Diouf Niang, Juge au Tribunal du Travail Hors Classe de Dakar, « 2725 cas de conflits fonciers ont été traités par les maisons de justice au plan national dont 600 en 2015, 453 en 2016, 469 en 2017, 352 en 2018 et 851 en 2019 ».

Pour M. le Bâtonnier Pape Laïty Ndiaye, il est nécessaire de faire le bilan 57 ans après pour un texte sur la loi 64-46 du 17 juin 1964 relative au domaine national. A son avis, cette loi a toujours appelé les commentaires les plus variés et les plus contrastés.

Selon le juriste Doudou Ndoye, cette loi a arraché aux populations du Sénégal ce qui leur restait d’emprise coutumière sur le sol de leurs ancêtres. 

Avant d’ajouter que la population a perdu son droit à la propriété des terres de ses ancêtres. 

Devant cet état de fait, les juristes appellent les autorités à lutter contre la corruption foncière qui est présente là où la terre représente un enjeu important.   

Les juristes appellent les autorités à mener des processus de réforme foncière indispensable dans un contexte de libéralisation économique envahissant et de mal gouvernance multiforme. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

code

Publications liées

Actualités

L'info en continu sur SENEGAL FM 103.1
Live