Sénégal FM dans votre langue

Le think tank sénégalais IPAR parvient à un accord stoppant un conflit foncier en Mauritanie

Le think tank sénégalais, Initiative prospective agricole et rurale (Ipar), opérant dans toute la sous-région vient de marquer un grand coup. 

Avec son appui, et sous la coordination de son patron, Cheikh Omar Ban, le gouvernement de Mauritanie et les communautés rurales de Feralla au Sud viennent de signer un accord historique pour mettre fin à un conflit foncier qui dure depuis deux décennies. 

A en croire M. Ba qui donne l’information, la conséquence de ce conflit a été l’arrêt du financement de la Banque mondiale avec un risque qui pesait quant à la poursuite du programme PARIIS financé par l’institution de Breton Woods dans cette zone. 

A l’origine, rappelle-t-il, un conflit foncier d’une dizaine d’années aggravé et internationalisé depuis deux ans, opposait la coopérative Ibn Khaldoun et les communautés villageoises de Feralla et environs qui réclamait la propriété sur les terres en conflit. 

Après plusieurs tentatives de résolution non abouties, poursuit-il, le gouvernement a lancé un appel d’offres, gagné par IPAR, pour conduire la médiation entre les parties en conflit. 

A son avis, ce consensus est le fruit de la disponibilité de l’Etat mauritanien pour un dialogue, mais aussi les populations de Ferrallah qui ont manifesté leur ouverture à une solution pacifique et juste, tout en étant ferme sur leurs positions et les membres de la coopérative qui ont privilégié la paix et la Concorde entre les populations. 

Il a également souligné l’implication du Ministre en charge de l’Economie de la Mauritanie, ceux de l’agriculture et de l’Intérieur pour leur disponibilité à trouver une solution juste, acceptée par toutes les parties prenante et donc durable.

Pour lui, l’aboutissement heureux de ce conflit dont les termes ont fait l’objet d’un procès-verbal d’entente signé entre les parties prenantes et validées ce jeudi 26 août 2021 par le gouvernement, ouvre des perspectives intéressantes de développement basé sur la concertation et le dialogue, seule condition pour une gouvernance foncière responsable et porteuse d’un développement inclusif et durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

code

Publications liées

Actualités

L'info en continu sur SENEGAL FM 103.1
Live